Skip to main content
eScholarship
Open Access Publications from the University of California

Quand l'un forme le tout : Expérience individuelle et devoir d'écriture dans L'escalve vieil homme et le molosse

  • Author(s): Misran, Jennifer
  • et al.
Abstract

« Je conserve le pas-comprenable de la Pierre et des os. Obsession. […]. Mon frère, lui, attend que j’écrive une histoire caraïbe. ». Genèse supposée de L’esclave vieil homme et le molosse : une pierre, des os et un frère désireux de mettre des mots sur une histoire martiniquaise nébuleuse. Tous ces éléments s’inscrivent alors dans une cohésion individu/collectif dont la chronique de l’esclave vieil homme en devient un enjeu majeur.

A travers la métamorphose esclave/vieil homme, marqueur de parole/écrivain créole, nous nous efforcerons de décrire la manière dont cette expérience devient, par le biais de l’écriture, l’expérience du peuple martiniquais tout entier. Entre imaginaire et volonté de jeter la lumière sur un « conte-fondateur »,  Chamoiseau ouvre la voie à la problématique de la multiplicité des histoires, des cultures et des langages garante d’une créolité affirmée.

Grâce à l’analyse parallèle de la reconnaissance subjective du protagoniste avec l’assertion de l’écrivain créole, nous nous proposerons d’analyser la manière dont, d’un côté, l’histoire individuelle de l’esclave, par « la mise-en-relation » glissantienne, lie et relie l’histoire collective, et de l’autre comment le marqueur de parole en se voulant écrivain créole, se fait le porte-parole de ces peuples disparus.

Oralité et œuvre écrite se font face dévoilant ainsi une œuvre originale où tradition orale et outils de littérature écrite se mêlent et s’entremêlent.  L’auteur seul devant sa page capte la parole volatile du conteur pour signer une œuvre témoin de la pluralité créole. Pour reprendre l’idée de Dominique Chancé sur la souffrance de l’auteur antillais, l’organisation de la parole orale par « les impératifs de l’écrit » participe alors à la création d’un texte authentique, teintée de cet univers créole. Nous verrons que les liens qui unissent esclave, vieil homme et écrivain sont le reflet d’une histoire créole.

Main Content
Current View